Fort de sa troisième place aux élections européennes, la tête de liste Europe Écologie - les Verts arrive en tête des personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie chez les Français. En revanche, Laurent Wauquiez (LR) et Jean-Luc Mélenchon (LFI) sont de moins en moins suivis par leurs militants.

Yannick Jadot en meeting à Lille lors de la campagne des européennes, le 9 mai 2019.
Yannick Jadot en meeting à Lille lors de la campagne des européennes, le 9 mai 2019. © Radio France / Thomas Schonheere

Yannick Jadot n'a pas seulement décroché, ce dimanche, la troisième place des élections européennes. Selon notre baromètre Odoxa mensuel, réalisé à chaud le lendemain du scrutin, la tête de liste Europe Écologie - les Verts arrive en tête des personnalités politiques qui remportent le plus de soutien (7% des personnes interrogées) et le plus de sympathie (25%) chez les Français. La progression est fulgurante et le phénomène "inédit" selon Odoxa : l'eurodéputé a gagné vingt points en un mois.

Sur le podium des personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou d'adhésion, on retrouve Marine Le Pen, suivie du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

Une nuance : la présidente du Rassemblement national a beau être en deuxième position du point de vue "adhésion", elle est aussi la deuxième personnalité politique suscitant le plus de rejet (53% des personnes interrogées) derrière... Manuel Valls. L'ancien Premier ministre n'a pas été testé dans le baromètre Odoxa depuis l'automne 2018 et il paye ici, selon l’institut, sa candidature à la mairie de Barcelone, où il a été battu.

Wauquiez et Mélenchon sanctionnés plus que les têtes de liste

Si Yannick Jadot profite du bon score de la liste EELV au scrutin de dimanche dernier, pour Laurent Wauquiez c'est l'inverse. Après la déroute et le score historiquement bas de la droite aux élections européennes, le président des Républicains perd non seulement cinq points de soutien et de sympathie auprès des Français, mais surtout six points auprès des sympathisants de droite (hors RN). La tête de liste LR François-Xavier Bellamy connaît une trajectoire inverse, malgré la contre-performance de son camp, il gagne 30 points auprès des sympathisants de droite.

Selon l'institut Odoxa, ce baromètre montre que pour les sympathisants de droite, c'est Laurent Wauquiez qui a perdu dimanche dernier, et non pas François-Xavier Bellamy.

Pour Jean-Luc Mélenchon, la logique est la même : même si sa cote d'adhésion est la deuxième plus élevée auprès des sympathisants de gauche (il se fait néanmoins doubler par Yannick Jadot), le leader de la France insoumise perd neuf points en un mois. La tête de liste Manon Aubry gagne, elle, 14 points.

Rechute d'Emmanuel Macron

Le président de la République, pour sa part, paye son hyper exposition lors de la campagne des européennes. Par rapport au baromètre Odoxa d'avril 2019, Emmanuel Macron perd deux points de popularité : 30% des Français pensent qu'il est un bon président, 70% qu'il ne l'est pas. La cote d'Edouard Philippe, en revanche, reste stable : 34% des personnes interrogées pensent qu'il est un bon Premier ministre, 65% estiment qu'il ne l'est pas (1% des sondés ne se prononcent pas).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.