A l'avant-veille du traditionnel pèlerinage du 15 août, Bernard Cazeneuve a rendu hommage aux forces de l'ordre plus que doublées pour l'occasion

Bernard Cazeneuve est venu vérifier à Lourdes le dispositif de sécurité à l'avant-veille du traditionnel pèlerinage du 15 août
Bernard Cazeneuve est venu vérifier à Lourdes le dispositif de sécurité à l'avant-veille du traditionnel pèlerinage du 15 août © AFP / Pascal PAVANI

Le pèlerinage de Lourdes est placé sous haute surveillance cette année. 25 000 pèlerins sont attendus, d'ici lundi, dans les rues de la cité maritale pour les célébrations de l'Assomption et pour une messe internationale sur la prairie du sanctuaire. Renforts policiers, de forces mobiles et militaires, contrôle des entrées, piétonnisation des rues adjacentes le midi et le soir, interdiction de survol par des drones font partie des mesures annoncées par les autorités locales.

La menace terroriste reste extrêmement élevée

Le ministre de l'intérieur a rappelé l'augmentation très importante des moyens mobilisés pour les événements estivaux, précisant que 297 personnes supplémentaires avaient été mobilisées à Lourdes. Un peu plus de 500 gendarmes et policiers ont été mobilisés. Des forces de l'ordre auxquelles, Bernard Cazeneuve a rendu hommage.

Le ministre de l'Intérieur a également exprimé sa "solidarité" avec les catholiques et sa "gratitude" à tous les responsables de l'Eglise, après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, où un prêtre a été égorgé :

Je voudrais dire également à tous les responsables de l'Eglise de France ma gratitude et ma très grande reconnaissance pour le discours extrêmement responsable  

Le reportage de Leila Méchaouri

Mots-clés :