Marionnaud dans la cour du FN
Marionnaud dans la cour du FN © Thomas PADILLA/MAXPPP / Thomas PADILLA/MAXPPP

Marine Le Pen a inauguré samedi la permanence d'un de ses candidats devenu l'un des symboles selon le FN du Rassemblement Bleu Marine lancé pour les municipales. Bernard Marionnaud, le fondateur de l'enseigne de parfurmerie sera tête de liste à Clamart.

Bernard Marionnaud, 77 ans, réfute l'étiquette Front National. Sa liste est toutefois soutenue par le "Rassemblement Bleu Marine".

Bernard Marionnaud s'est présenté plusieurs fois à Clamart sous toutes les étiquettes de la droite : divers droite au premier tour en 2001, centriste au second tour, UMP en 2008 et maintenant, l'extrême droite :

Je trouve que c'est le parti le plus intelligent, il ne se perd pas dans des luttes de pouvoir. Ce qu'il faut redonner à la France, c'est son identité, une unité nationale.

C'est une aubaine pour Marine Le Pen. Le leader du FN qui a rencontré pour la première fois Bernard Marionnaud lors de cette inauguration s'est réjouie :

Son CV parle de lui-même. Bernard Marionnaud est un homme qui a fait preuve d'audace, qui a réussi, qui a démontré le succès de son entreprise. Il aurait pu se la couler douce sur je-ne-sais-quel rivage ensoleillé. A cette facilité, il a préféré le difficile combat politique.

La famille frontiste ne cesse de s'agrandir selon Nasser Madji du service politique de France Inter

L'inauguration a été perturbée par une manifestation de jeunes socialistes. Autre opposition, l'enseigne Marionnaud qui se désolidarise de son fondateur. La marque qui appartient au Groupe AS Watson précise que "les prises de position publiques comme les engagements politiques de Monsieur Bernard Marionnaud n'engagent que lui."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.