Bernard Tapie
Bernard Tapie © Reuters

L’homme d’affaire Bernard Tapie a de nouveau été mis en examen ce mercredi 06 mai pour détournement de fonds publics dans l’affaire de l’arbitrage Adidas-Crédit Lyonnais en 2008.

Les juges d'instruction du pôle financier de Paris estiment que la sentence prononcée par le tribunal arbitral en juillet 2008 en faveur du marseillais, n’était qu’un "simulacre" d’arbitrage . En cause, notamment, les relations cachées entre Bernard Tapie, l'un de ses avocats Maurice Lantourne et un des trois juges arbitres, l'ancien magistrat Pierre Estoup, eux aussi mis en examen.

► ► ► RÉÉCOUTEZ | "Affaires sensibles" revenait en novembre dernier sur l'affaire Tapie

Un conflit d’intérêt alors que cet arbitrage privé, devait mettre un terme à ce litige interminable entre Bernard Tapie et la banque qui l’aurait, selon lui, escroqué à l’occasion de la vente d’Adidas. Et cette mise en examen vient s’ajouter à celle pour escroquerie en bande organisée déjà notifiée à Bernard Tapie en juin 2013, dans cette même affaire. L’arbitrage controversé lui avait accordé plus de 403 millions d’euros intérêts compris de la part de l’Etat. Un procès sur le fond de l'affaire est prévu devant la cour d'appel de Paris le 29 septembre prochain.

L'affaire Tapie
L'affaire Tapie © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.