Après trois jours de rassemblement à Béziers (Hérault) pour le lancement d'"Oz ta droite", Robert Ménard a dévoilé 51 propositions pour la présidentielle 2017. Et malgré les dissensions au sein de l'extrême-droite, le FN est le mieux placé pour les reprendre.

Pour Robert Ménard ces 51 propositions sont des marqueurs de droite, de la vraie droite, qui s’est retrouvée sur l’essentiel grâce à ce week-end. Pari réussi donc selon le maire de Béziers, qui a commencé par déplorer la déconnexion des têtes d’affiche, qui ont décliné son invitation. Philippe De Villiers, Nicolas Dupont-Aignan ou Nadine Morano pour citer les plus attendus. Largement remerciés en revanche, ceux qui ont franchi le Rubicon : Jean-Frédéric Poisson , candidat à la primaire de la droite,Xavier Lemoine , maire les Républicains de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et surtout Marion Maréchal-Le Pen , ovationnée par la salle en dépit de son départ anticipé ce samedi, vexée que Robert Ménard ait déclaré que ce rendez-vous n’était pas un marchepied pour le Front national .

Des points communs avec le FN

Dans les faits s’en était bien un, car après ces tables-rondes et ses intervenants à la frontière entre Front national et droite classique. C’est bien l’obsession identitaire qui a été glorifiée , et c’est bien le FN le mieux placé pour reprendre ses 51 propositions en 2017. Certaines sont déjà même dans son programme : déchéance de nationalité pour les terroristes, suppression du droit du sol de la double nationalité du regroupement familial, sortie également de l’Otan et de l’espace Schengen.

►►► ALLER PLUS LOIN || Journée à rebondissements pour le rassemblement de Robert Ménard à Béziers

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.