jean-louis borloo pose ses conditions sur la motion de censure
jean-louis borloo pose ses conditions sur la motion de censure © reuters

Dans un courrier adressé aux membres du comité exécutif de l'UDI, l'ancien ministre annonce qu'il met fin à ses "fonctions et mandats" politiques. Il explique ne plus avoir "toute l'énergie nécessaire" pour continuer.

Jean-Louis Borloo était déjà en retrait de la vie politique depuis fin janvier pour des problèmes de santé. Le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) et du parti radical a décidé ce dimanche "de mettre un terme à ses fonctions et mandats".

Dans un courrier envoyé au comité exécutif de son parti, l'ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy écrit :

Je n'ai pas en l'état toute l'énergie nécessaire pour remplir complètement toutes mes responsabilités, j'ai donc décidé de mettre un terme à mes fonctions et mandats.

Hospitalisé fin janvier pour une pneumonie aiguë

En plus de la présidence de son parti, il abandonne celle de son groupe parlementaire. Jean-Louis Borloo avait été hospitalisé fin janvier en urgence pour une pneumonie aiguë et son entourage avait évoqué par la suite une convalescence de plusieurs semaines. Il n'est pas réapparu depuis en public. Jean-Louis Borloo aura 63 ans ce lundi.

Son ami, le député Hervé Morin, explique qu'il a "besoin de temps pour se refaire une santé".

L'annonce de Jean-Louis Borloo a en tout cas donné lieu à une avalanche de tweets de personnalités politiques, de gauche comme de droite.

Pierre Méhaignerie, qui avait rejoint l'UDI en 2012, s'inquiète pour l'avenir politique de la famille centriste

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, salue son courage politique

Jean-Louis Borloo en dates
Jean-Louis Borloo en dates © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.