Jérôme Lavrilleux au Parlement Européen.
Jérôme Lavrilleux au Parlement Européen. © MaxPPP / /NCY

INFO FRANCE INTER- Le Parlement européen devrait suivre logiquement sa commission juridique qui vient de voter à l’unanimité la levée de l’immunité parlementaire européenne du député Jérôme Lavrilleux, ex-directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy et mis en cause dans l’affaire Bygmalion des fausses factures.

Mardi 19 mai, Jérôme Lavrilleux ne sera plus protégé par son immunité parlementaire. "Cela ne fait aucun doute", affirme un membre du Parlement. L'assemblée plénière vote en effet toujours dans le même sens que la commission juridique qui vient de voter à l'unanimité des 16 députés présents, la levée de son immunité.

Les informations exclusives de Stéphane Leneuf pour France Inter >

59 sec

Les informations exclusives de Stéphane Leneuf pour France Inter.

Les juges français qui instruisent l’affaire Bygmalion ont demandé la levée de l’immunité parlementaire de Jérôme Lavrilleux en décembre dernier pour permettre son audition, en garde à vue, et sa mise sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur le système de fausses factures, au frais de l’UMP pour quelques 18.5 millions d’euros, mis en place par l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy avant l’élection présidentielle de 2012.

Dans ce dossier, tout le monde nie, sauf lui

Une audition particulièrement importante pour les juges qui se confrontent, dans ce dossier, à un mur de dénégations . Ils sont 10 à être mis en examen : quatre anciens cadres de la société Bygmalion, trois ex-cadres de l’UMP et trois hauts responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy. Trois des cadres de Bygmalion ont reconnus la fraude, mais à l’UMP, seul Jérôme Lavrilleux a avoué .

Il avait reconnu et expliqué le système de fausses factures lors d’une première garde à vue de douze heures en juin 2014 alors que son mandat de député européen n’avait pas commencé.

►►► ALLER PLUS LOIN | Bygmalion, la caisse noire de l'UMP ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.