christophe cambadélis juge possible un remaniement
christophe cambadélis juge possible un remaniement © reuters

Jean-Christophe Cambadelis doit prendre aujourd'hui la tête du parti socialiste à la suite d'Harlem Désir, son ancien rival de 2012 pour la direction du parti, entré au gouvernement comme secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Jean-Christophe Cambadélis doit être intronisé ce mardi, lors du conseil national de parti socialiste. Ce changement, qui vise à permettre une remise en ordre du PS après la déroute subie par la majorité aux élections municipales, a suscité des commentaires acerbes dans la classe politique, y compris à gauche.

L'aile gauche du PS s'est élevée contre cette désignation jugée peu démocratique du député de Paris à la tête du parti. Jean-Christophe Cambadélis a tenté de la rassurer en disant que les militants seraient "consultés" sur un nom et une stratégie avant le congrès statutaire du PS de l'automne 2015.

Qu'en pensent ces militants? Reportage de François Cortade à Toulouse

Répondant aux accusations de "faits de prince" émanant de l'Elysée, Jean-Christophe Cambadélis a jugé "pas anormal" que le président de la République "ait un regard amical sur son ancienne formation politique" sans pour autant "entrer dans les discusions".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.