[scald=101879:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Carla Bruni-Sarkozy, l'épouse du président de la République, craint qu'un éventuel second mandat ne soit fatal à son époux, "un homme qui donne tout".

Nicolas Sarkozy, qui brigue un second et dernier mandat présidentiel, a déclaré jeudi matin sur RMC Info et BFM TV qu'il arrêterait la politique s'il n'était pas réélu le 6 mai.

Interrogé à ce sujet dans la soirée sur France 5, Carla Bruni-Sarkozy a confié avoir "peur pour lui" et a dit comprendre son envie de changer de vie.

"J'ai peur pour lui (...). J'ai peur pour sa santé, ça paraît bête, mais parce qu'il se donne tellement à fond, il ne se ménage pas du tout. Il a un sens du devoir, Nicolas, inimaginable", a dit Carla Bruni-Sarkozy.

Déjà par le passé, la "première dame" avait confessé à des médias qu'un seul mandat présidentiel, "en tant qu'épouse", lui suffirait.

"Il a un sens du devoir qu'il emmène à la maison le soir, qui est tout le temps là", a-t-elle témoigné sur France 5. "Il n'arrête jamais, il ne coupe jamais, il travaille tout le temps. Il travaille, je ne sais pas, vingt heures par jour".

"Donc j'ai peur qu'il meure, tout d'un coup, qu'il tire trop sur la corde", a-t-elle ajouté en riant.

"C'est inhérent à la fonction, mais tout ne le monde ne l'a pas fait comme ça, et tout le monde ne le fera pas comme ça peut-être. Peu de gens ont sa force", a poursuivi Carla Bruni-Sarkozy, alors que le président sortant accuse son principal rival, le socialiste François Hollande, de pusillanimité.

Priée de commenter "l'aveu" matinal de son époux, Carla Bruni-Sarkozy a conforté un raisonnement qu'elle juge logique eu égard à la fonction présidentielle.

"Mais attendez, qu'est-ce que vous voulez qu'il fasse après président de la République française? Vous voulez qu'il redevienne ministre, qu'il redevienne maire? Il ne peut pas. Donc il sera obligé d'arrêter la politique", a-t-elle commenté.

"Mon mari, c'est un homme qui donne tout, quand il le fait, il donne tout. Et donc il aura tout donné à son mandat ou à ses deux mandats, selon les élections. Il donnera tout ce qu'il peut donner et après, je pense qu'il changera de vie", a-t-elle conclu.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.