Le maire de Cogolin Marc-Etienne Lansade
Le maire de Cogolin Marc-Etienne Lansade © MaxPPP/Nice Matin/Luc Boutria

Nouvelle polémique à Cogolin, commune du Golfe de Saint -Tropez de 11.600 habitants dirigée par le Front national.

Après avoir, s’être mis en scène dans une vidéo tournée dans un camp de Roms en cours de destruction. Après avoir l'an passé, interdit la représentation de danses orientales à une association, le maire Marc-Etienne Lansade, aurait fait pression sur une des écoles de sa ville pour qu'elle retire la chanson "Aïcha" - écrite par Jean-Jacques Goldman et interprétée par Khaled - de son spectacle de fin d'année prévu le 14 juin. Un projet pédagogique pour les élèves de CM1-CM2 sur le thème d'"un voyage en Méditerranée" avec des chansons italiennes, grecques, françaises et donc orientales.

Si toutes les subventions accordées aux écoles de Cogolin ont baissé de 25% cette année, celle dédiée au groupe scolaire Fontvieille a été, dans un premier temps, amputée de 64% .

"Rien à voir avec le choix de la chanson", dit le maire, qui n'a pas souhaité être enregistré. Il fallait refaire la climatisation dans cette école. L'élu parle de "corrélations capilotractées".

L'Inspecteur d'Académie est directement intervenu jeudi auprès du maire pour qu'il revoit sa position. Face à la polémique et "pour taire les rumeurs", dit le maire Marc Etienne Lansade, la subvention de l'école concernée vient d'être réévaluée.

Francis Jose-Maria, président du collectif cogolinois "Place Publique" qui s'oppose à la municipalité FN dénonce la méthode du maire

On est là dans l'interventionnisme politique

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.