[scald=88783:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Jean-Pierre Chevènement a annoncé mercredi qu'il se retirait de la course à l'élection présidentielle, sans se prononcer pour l'instant pour un autre candidat.

Le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen, qui avait déjà retiré sa candidature à la présidentielle de 2007, a été critiqué à gauche pour s'être présenté en 2002, contribuant à affaiblir le socialiste Lionel Jospin, éliminé au premier tour.

"Ayant pu exercer, autant que je le pouvais, le rôle pédagogique que je m'étais assigné, et n'ayant plus aujourd'hui les moyens de continuer ma campagne, je décide de retirer ma candidature à l'élection présidentielle", écrit Jean-Pierre Chevènement sur son site internet.

"Je continuerai cependant, demain comme hier, à faire entendre ma voix pour servir la République", poursuit-il. "J'indiquerai bien sûr, le moment venu, le candidat à l'élection présidentielle auquel, les yeux ouverts, j'apporterai mon soutien."

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.