[scald=90695:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Claude Guéant a assuré mardi dans une lettre adressée au président du Conseil français du culte musulman (CFCM) que ses propos controversés sur les civilisations ne visaient ni la communauté musulmane ni "aucune culture en particulier".

Le ministre de l'Intérieur, qui s'adressait samedi à huis clos au syndicat étudiant Uni, a provoqué l'indignation de la gauche et le malaise d'une partie de la majorité en déclarant que toutes les civilisations ne se valaient pas.

"Mon propos de bon sens et d'évidence ne visait aucune culture en particulier, ni nos concitoyens de confession musulmane qui respectent et adhèrent pleinement aux valeurs de la République, et dont la République respecte et protège les croyances", a-t-il écrit dans sa lettre.

Mohammed Moussaoui, président du CFCM, avait demandé des assurances en ce sens, a dit mardi Claude Guéant sur Canal +.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.