Les commerces rouvrent le 28 novembre. Les Français pourront fêter Noël et le Nouvel An mais avec un nombre de "convives limités". Les restaurants ne pourront pas rouvrir avant le 20 janvier.

Jean Castex a détaillé le confinement assoupli jeudi 26 novembre
Jean Castex a détaillé le confinement assoupli jeudi 26 novembre © Maxppp / LUDOVIC MARIN / POOL/EPA

36 heures après l'allocution d'Emmanuel Macron mardi soir, suivie par 30 millions de téléspectateurs, le Premier ministre Jean Castex s'est chargé du service après-vente, ce jeudi matin, lors d'une conférence de presse. 

Entouré du ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran, du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises Alain Griset, de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et de la ministre du Travail Élisabeth Borne, il a détaillé les mesures d'allégement du confinement et a éclairci quelques zones floues. 

Les mots et les chiffres de Jean Castex

Le premier ministre a notamment dit avoir "compris" la colère à la suite des mesures annoncées avec le deuxième confinement. 

"Mais ces mesures étaient nécessaires... Vos efforts payent. La pression reste forte mais elle se réduit"

Le Premier ministre a rappelé la philosophie générale qui est de mise : "une vie normale n'est pas pour tout de suite".

Le Premier ministre a également détaillé les nouveaux chiffres de l'épidémie en France. Alors qu'on dénombrait près de 45 000 nouveaux cas par jour au moment de la mise en place du deuxième confinement, ce chiffre est revenu à 17 000 en moyenne (et même 15 000 depuis hier selon le ministre de la Santé Olivier Véran). Il a donc été divisé par trois.

"Le taux de contamination, le R, est à 0,65 soit le niveau atteint lors du premier confinement, en dessous de la plupart des pays d'Europe où il est encore au dessus de 1".

Malgré tout, Jean Castex refuse de parler de déconfinement, mais de stratégie de lutte en trois phases.

La "phase d'allégement" : ce qui rouvre dès le 28 novembre

L'ensemble des commerces rouvrent samedi, quelque soit leur taille. Les mesures de fermeture de certains rayons dans les grandes surfaces seront levées. Le protocole sanitaire mis en place prévoit une jauge à l'entrée des magasins portée à 8 mètres carrés par client (les salariés ne sont pas comptabilisés). Les clients avec enfant ne compteront que pour une personne. Les commerces de plus de 400 mètres carrés devront avoir un système de comptage, et les commerces doivent prévoir un marquage au sol du sens de circulation. Du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition des clients, et les magasins aérés ou ventilés. 

Les horaires d'ouverture seront étendus à 21 heures et les commerces devraient pouvoir ouvrir le dimanche.

Les coiffeurs pourront aussi rouvrir. Depuis deux jours, la profession réclame d'assouplir la contrainte de l'espace pour pouvoir rouvrir dès samedi. Ils souhaitent passer des 8 mètres carrés obligatoires à 4 mètres carrés comme c'était le cas lors du premier déconfinement. Mais ils n'ont pas obtenu gain de cause.

Les librairies, disquaires, et tous les commerces culturels pourront rouvrir dès samedi et seront contraints aux mêmes règles sanitaires que les autres commerces.

Les Français auront le droit de se déplacer dans une limite de 20 km autour de leur domicile et pendant trois heures. Les visites à des amis ou à la famille ne sont pas autorisées. Les activités sportives de plein air sont possible. 

Les visites de logement pourront avoir lieu dès samedi, avec la mise en place d'un protocole sanitaire.

Les cours pratiques de conduite pourront reprendre, mais les cours théoriques devront se faire à distance. 

Les offices religieux vont pouvoir reprendre mais Jean Castex a confirmé la jauge des 30 personnes maximum dans une salle. Au 15 décembre, cette contrainte pourra être revue progressivement en fonction de la taille de l'édifice.

Le 15 décembre, le confinement remplacé par le couvre-feu

Les attestations sont supprimées en journée à cette date. Le couvre-feu entrera en vigueur à 21h.  

Les musées, cinémas et salles de spectacles pourront rouvrir. Dans les salles, une distanciation par groupe de six et le port du masque pendant toute la durée du spectacle ou du film resteront obligatoires. Le couvre-feu étant fixé à 21 heures à partir du 15 décembre, une tolérance sur l'heure de sortie des spectacles sera mise en place. En revanche, aucun spectacle, aucune projection ne pourra démarrer au delà de 21 heures.

Les activités extra-scolaires pour les enfants pourront reprendre à l'intérieur ou à l'extérieur.

Conservatoires, écoles de musique et de théâtre reprendront le 15 décembre également. Seuls les cours de chant ne peuvent pas reprendre pour l'instant.

Pour Noël et le Nouvel An, un nombre de convives "limité"

Il sera "impératif" de "limiter" le nombre de convives pour célébrer les fêtes de Noël et du Nouvel An en raison de l'épidémie de Covid-19, a averti le Premier ministre.

Le couvre-feu, qui sera mis en place le 15 décembre, sera "levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre" mais "cela ne veut pas dire que nous pourrons fêter Noël ou le Nouvel An comme les années précédentes" car "ces moments de rassemblements festifs et amicaux, où l'on baisse la garde et porte moins le masque, sont particulièrement risqués". "Des recommandations concrètes" seront annoncées avant les vacances. Mais, pour Jean Castex, il "n'est pas question" que ces fêtes familiales se privent de la présence des aînés, notamment "des grands-parents". Il a précisé que le gouvernement allait "regarder ce que font tous les pays européens" afin d'"essayer d'en tirer quelques enseignements utiles".

Le 20 janvier, date de la réouverture globale

C'est la date de la réouverture globale, si la situation le permet

Les restaurants pourraient rouvrir. Malgré la colère des restaurateurs qui représentent environ un million de salariés et protestent contre leur fermeture prolongée, le Premier ministre a confirmé qu'ils ne pourraient rouvrir qu'à partir du 20 janvier, si d'ici là l'objectif de 5 000 cas de contamination par jour en moyenne est atteint.

Le sport en salle pourrait aussi reprendre.

Les stations de ski restent fermées

Les stations de ski ne pourront pas rouvrir pour les vacances de Noël. 

Une aide aux étudiants, aux intermittents et aux extras de la restauration

Ces salariés dépendant de la période de confinement, auront une garantie de ressources de 900 euros par mois jusqu'en février 2021. Cette aide concerne ceux qui ont travaillé plus de 60% au cours de l'année 2019 et pas suffisamment en 2020 et qui n'on pas droit aux allocations chômage. 70 000 jeunes devraient être concernés. 

Jean Castex a annoncé la création de 20 000 jobs étudiants pour soutenir les étudiants décrocheurs, et les aides versées par les Crous seront doublées.

De nouvelles aides pour les établissements fermés depuis le début du confinement

Les commerces ayant enregistré une perte de chiffre d'affaires en novembre recevront jusqu'à 10 000 euros pour novembre.

Jean Castex a affirmé que l'Etat allait aider "très fortement" les restaurants. Leurs charges sociales seront couvertes par l'État.

Le Fond de Solidarité pour couvrir les charges fixes des entreprises fermées est porté de 1 500 euros à 10 000 euros par mois (ou pour les plus grandes entreprise une compensation représentant 20% du chiffre d'affaires réalise à la même période l'année dernière). Ces aides concernent les restaurants, salles de sport etc.