les intentions de vote en faveur du front national progressent
les intentions de vote en faveur du front national progressent © reuters

Que faire pour endiguer la montée du Front national ? C'est ce que se demandent beaucoup de responsables socialistes. Selon une étude sur la campagne de porte à porte du PS pendant la campagne présidentielle, il suffirait... d'être sur le terrain.

Selon la légende, c'est Jacques Chirac qui aurait lancé en son temps à de jeunes députés de droite : "venez à l'Assemblée de temps en temps, mais surtout, labourez, labourez !" Un conseil que feraient bien de suivre les élus socialistes, si l'on en croit trois "experts en stratégie électorale".

Ils viennent de publier une étude sur la vaste campagne de porte à porte organisée par le PS lors de la dernière présidentielle. Environ 80.000 volontaires avaient frappé à près de cinq millions de portes pour tenter de convaincre les électeurs de voter François Hollande.

> LIRE L'ÉTUDE SUR LE PORTE À PORTE DE 2012 (PDF)

Selon Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons, les trois auteurs, le processus serait particulièrement efficace. Sur cinq personnes qui envisagaient de voter FN, une aurait finalement changé d'avis après le passage des militants.

Le reportage de Nasser Madji.

À l'inverse, le Front national n'a pas attendu une étude pour investir le terrain, avec des militants certes moins nombreux mais très actifs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.