Des tweets moins formels, des retweets de petits comptes, des réponses à des quidams : depuis le début de la crise liée au coronavirus, les gens qui tiennent le compte Twitter du président ont changé leur façon de tweeter.

Emmanuel Macron reprend désormais sur Twitter des comptes qui n'ont aucun lien avec l'exécutif
Emmanuel Macron reprend désormais sur Twitter des comptes qui n'ont aucun lien avec l'exécutif © Radio France

Jusque récemment, obtenir un retweet du compte Twitter officiel du président de la République (pour les profanes, le retweet permet à un compte de reprendre sur son propre fil de messages celui d'un autre utilisateur, l'affichant ainsi à tous ses abonnés), ça se méritait. Il fallait être soit le compte de l'Élysée, ou à la limite un ministre de la République, pour y avoir droit. Mais en une semaine, tout a changé : depuis son intervention du 16 mars, Emmanuel Macron (ou en tout cas les services de communication qui gèrent son compte, puisque le président tweete rarement en personne, même s'il les valide quasiment tous) a le retweet plus "détendu".

Comme l'a relevé le quotidien L'Opinion, "si cette pratique est depuis longtemps usée par Donald Trump, c’est une évolution pour l’Elysée". 

Des retweets de youtubeurs

Il a ainsi relayé des tweets inhabituels pour lui, mais tous en rapport direct avec le coronavirus, et surtout les mobilisations citoyennes pour pousser les gens à adopter le confinement. Comme par exemple la fameuse vidéo de Thomas Pesquet, invitant dès le 16 mars les Français à rester chez eux.

Plus étonnant, Emmanuel Macron a également retweeté les messages de deux youtubeurs populaires, Laink et Frédéric Molas (le célèbre "Joueur du Grenier")...

Mais aussi de comptes moins connus, eux aussi issus du monde du "streaming", un monde qu'Emmanuel Macron connait bien puisqu'il avait salué, il y a quelques mois, sa mobilisation pour une œuvre caritative, le Z Event en septembre dernier. Ce qui explique sans doute que ses communicants aient gardé un œil sur les comptes Twitter de plusieurs participants.

Une manière de saluer le soutien symbolique aux soignants

Autre type de messages qui peuvent vous valoir un retweet de la part du compte présidentiel, les vidéos montrant des Français applaudissant des soignants à travers le pays. Avec, le 17 mars, une reprise des remerciements publiés par le compte officiel de l'hôpital Necker à Paris...

...puis la reprise de comptes tenus par des soignants ou de simples citoyens.

Le compte d'Emmanuel Macron est même allé jusqu'à répondre directement à un médecin de l'hôpital Bichat à Paris, une attitude qu'il a très rarement sur Twitter. Pour, là encore, l'assurer de son soutien presque direct.

Un choix de communication très nouveau pour le président de la République, mais qui a tout son sens dans le contexte actuel : l'idée est aussi, en étant soudain un peu moins formel, de montrer une proximité avec ce que vivent les Français pendant le confinement et de sortir de la verticalité de la parole présidentielle qui primait jusque là.

"Mais attention", prévient toutefois un ex de l’Élysée, "cette forme de communication à savoir s’approprier des témoignages pour montrer qu’on est proche des gens, date des années 1990 et elle est aujourd'hui l'apanage des populistes sur Twitter".

D'ailleurs le message "épinglé" en première place, tout en haut du compte présidentiel, reste en toute logique son allocution officielle du 16 mars dernier. En communication politique, la proximité est importante... Le solennel est essentiel.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.