France Inter vous révèle le "protocole de vigilance" mis en place lundi pour protéger le Président et la présidence de la République.

Des mesures ont été prises pour protéger le président et la présidence de la République
Des mesures ont été prises pour protéger le président et la présidence de la République © AFP / Ludovic Marin

L'Élysée vient de mettre en place de nouvelles mesures de protection du Président et de la présidence, avec plusieurs axes autour des visiteurs, des conseillers et surtout du Président.

Premier axe : le contrôle des visiteurs. Les visites publiques du palais sont suspendues à compter de ce mardi. Pour les visites privées, un contrôle de l’historique des déplacements des visiteurs est effectué par les secrétariats des conseillers de l’Élysée, qui eux même devront limiter leurs invitations extérieures.

Concernant les mesures de prévention : après avoir rappelé les consignes sur le lavage des mains et les embrassades, la Présidence veut limiter les réunions et privilégier téléphone et visioconférences. Des salles dédiées seront installées, les chaises espacées d’un mètre. Chaque espace accueillant une réunion sera désinfecté. 

Le Conseil des ministres de mercredi 11 mars est maintenu.

Un conseiller en contact avec une personne contaminée interdit d'Élysée

Autour du Président, un protocole de vigilance est créé :les accès aux espaces où Emmanuel Macron travaille seront limités. Ses conseillers les plus proches doivent veiller à leur agenda privé. 

Par ailleurs, lorsqu’il est avéré qu’un proche a été en contact avec une personne infectée, il sera mis en quinzaine à son domicile. Au moins un conseiller l'a été ces derniers jours et s'est vu notifier une interdiction temporaire de revenir au Palais, selon l'Elysée.

Avec au moins 25 décès et 1.412 cas de Covid-19 confirmés, la France reste le deuxième pays européen le plus touché derrière l'Italie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.