INFO FRANCE INTER - Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Étienne seront classées en zone d'alerte maximale comme Marseille et Paris. Le ministre de la Santé devrait l'annoncer ce jeudi soir lors de son point de presse hebdomadaire. Des mesures doivent être annoncées vendredi pour Lyon.

Olivier Véran
Olivier Véran © AFP / Xosé Bouzas / Hans Lucas /

Le ministre de la Santé Olivier Véran va faire jeudi, à 18 heures, son point hebdomadaire sur la progression de l'épidémie de Covid-19, avec des annonces attendues dans plusieurs villes où se profilent de nouvelles mesures. Mercredi soir, le président Emmanuel Macron a d'ores-et-déjà estimé qu'il fallait "aller vers plus de restrictions" dans les zones où le Covid-19 "circule trop vite"

Ainsi, un quart des grandes métropoles vont basculer à partir de ce samedi en zone "alerte maximale", selon les informations de France Inter, c'est-à-dire qu'elles rejoindront le niveau de Paris et Marseille. Cela concerne les villes de Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Étienne. Pour Lyon, des mesures spécifiques seront annoncées vendredi matin par le préfet de région. 

Il y a une semaine, Olivier Véran avait déjà pointé ces métropoles ainsi que celle de Toulouse, comme connaissant une évolution "très préoccupante". Ces dernières 24 heures, plus de 18 700 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés, un record depuis l'utilisation de tests à grande échelle. Le taux de positivité de ces tests (proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées) continue sa progression, à 9,1 %, contre environ 4,5 % il y a un mois.

Pas de changement à Paris et Marseille

Pour l'instant, pas de changement de dispositif à Paris et dans la petite couronne (où le plan blanc doit être activé ce jeudi) ni pour Marseille et son agglomération. 

On observe une courbe descendante et encourageante à Bordeaux et Nice, mais ces villes ne changeront pas non plus de niveau d’alerte. Les autorités espèrent encore un effort pour libérer des lits de réanimation qui pourraient s’avérer utile à d’autres villes moins bien loties. 

Olivier Véran devrait en revanche annoncer des départements qui vont redescendre d’un cran dans le niveau d'alerte (en simple circulation active du virus). Cela devrait concerner par exemple la Nièvre, le Lot-et-Garonne et la Mayenne notamment.

Ni reconfinement partiel, ni restrictions dans les transports

Le ministre de la Santé ne devrait pas faire d’annonce de reconfinement partiel ou de restrictions dans les transports. "La stratégie qu'on a retenue n'est pas celle-ci, elle est de responsabiliser nos citoyens: nous ne sommes pas, et nous ne serons pas pour plusieurs mois dans un temps normal", a déjà précisé le chef de l'État mercredi. 

Olivier Véran, lors du point hebdomadaire de ce jeudi à 18h, sera accompagné de Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, qui s'exprimera sur le soutien de l’État aux différents secteurs économiques touchés par la crise.