[scald=82835:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Rachida Dati a dénoncé vendredi une candidature de "pantouflage" de François Fillon à Paris aux élections législatives du printemps en France, pour lesquelles le Premier ministre a été investi par l'UMP dans la 2e circonscription de la capitale.

L'ancienne ministre de la Justice, qui est maire du VIIe arrondissement et qui convoite également cette circonscription, est en guerre ouverte contre le chef du gouvernement et n'entend pas renoncer à sa candidature.

"Cette investiture (...) n'est pas une candidature de reconquête, c'est une candidature de pantouflage", a dit Rachida Dati sur RTL. "Je considère que cette candidature nuit à la campagne de Nicolas Sarkozy (à la présidentielle)".

"Evidemment, je serai candidate", a-t-elle ajouté, avant de dénoncer le manque de courage et d'élégance dont a fait preuve, selon elle, François Fillon dans cette affaire.

Rachida Dati a dit prendre le risque d'être exclue de l'UMP.

"Exclue ? Chiche !", a-t-elle dit.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.