Christophe Castaner au soir du premier tour
Christophe Castaner au soir du premier tour © MaxPPP / Frank Muller

Des élus et des électeurs de gauche appellent au maintien au second tour des régionales d'une liste de gauche, menée par le candidat socialiste Christophe Castaner, contrairement à la consigne dictée par Jean-Christophe Cambadélis. Pour eux, cette stratégie est une "reddition" : ils refusent d'avoir à choisir entre Marion Maréchal-Le Pen et Christian Estrosi.

En tête de ces "frondeurs des régionales", le maire socialiste de la Seyne-sur-Mer (Var), Marc Vuillemot. Il lance un appel à déposer une liste fusionnée, regroupant les candidats "de gauche et de l'écologie" . L'appel a été également signé par le maire PS de Briançon Gérard Fromm, le porte-parole de Christophe Castaner pendant la campagne Ladislas Polski et même le premier secrétaire du PS du Var Bernard Giner.

Selon eux, la région a toutes les chances d'être prise par le FN même en cas de retrait de la liste socialiste, contrairement à "l'argument d'une pseudo-responsabilité de favoriser l'élection du FN" .

Sauf miracle, [il n'y a] aucune chance que la région échappe au FN , au vu du score qu'il a réalisé ce dimanche. Si la gauche et l'écologie réunies se présentaient au second tour, elles pourraient au moins, par le vote à la proportionnelle, être présentes avec leurs diversités pour combattre les méfaits que le FN va s'employer à commettre.

Pour Marc Vuillemot, ce "rassemblement des listes de Christophe Castaner et de Sophie Camard et Jean-Marc Coppola" permettrait donc de limiter la casse.

"Peste et choléra"

Autre problème : le report des voix des électeurs de gauche sur la candidature de Christian Estrosi pour faire barrage au Front national. Il est loin d'aller de soi, au vu des nombreuses réactions d'électeurs qui s'estiment pris au piège et forcés de "choisir entre la peste et le choléra".

Christophe Castaner, qui a annoncé dès dimanche soir le retrait de sa liste, a confirmé que sa décision était irrévocable mais a tout de même réagi à cet appel."Je comprends qu'ils soient en colère car ils subissent le système Estrosi" , estime le candidat malheureux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.