le sénat refuse de lever l'immunité de serge dassault
le sénat refuse de lever l'immunité de serge dassault © reuters

Le bureau du Sénat a rejeté mercredi, par 13 voix contre 12 et une abstention, la demande de levée d'immunité de Serge Dassault dans le cadre de l'enquête sur des achats présumés de voix à Corbeil-Essonnes. Ce malgré l'avis du parquet. Réactions.

La gauche est majoritaire dans le bureau du Sénat. Ils sont 14, neuf socialistes, trois communistes, un écologiste et un radical. Ce qui signifie que deux de leurs voix ont manqué pour lever l'immunité de Serge Dassault. L'un d'entre eux s'est abstenu, l'autre a voté contre. On ne saura pas qui car le vote était à bulletin secret. Mais à gauche, on cherche tout de même les coupables.

Les précisions de Cyril Graziani au Sénat

Les députés font les gros yeux

L'image du Sénat est à nouveau mise à mal... Et elle a été largement commentée à l'Assemblée Nationale.

Les députés s'en sont donné à coeur joie pour critiquer leurs petits camarades du jardin du Luxembourg. A gauche surtout, c'est l'incompréhension totale.

Mais le député socialiste Thierry Mandon s'y attendait un peu.

On a l'habitude d'être surpris par les décisions du Sénat.

A droite, en revanche, on vole au secours de Serge Dassault... Son ami Patrick Ollier se réjouit que l'immunité de l'industriel n'ait pas été levée.

Je n'imagine pas que tout ce qu'on cherche à Serge Dassault corresponde à la réalité.

Pour Carlos Da Silva, député PS de la circonscription d'Evry-Corbeil, il y a un traître au Sénat, mais il n'est pas dans ses rangs.

Les socialistes ne sont pas majoritaires à eux tous seuls (...) Ce qui est sûr, c'est que les sénateurs qui ont commis cela devraient avoir honte.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Corbeil-Essonnes, la connexion marocaine?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.