La courbe des contaminations et des entrées en réa à la hausse, celle des sondages en baisse pour le couple exécutif. Il faut dire que la semaine dernière la gestion de crise n'a pas été exempte de "couacs" ou de cafouillages. Prière de corriger le tir avec un slogan : "Dedans avec les miens, dehors en citoyen."

Les parisiens ont profité en nombre , samedi, de la possibilité d'être "dehors" offerte par ce nouveau type de confinement
Les parisiens ont profité en nombre , samedi, de la possibilité d'être "dehors" offerte par ce nouveau type de confinement © AFP / Hans Lucas / Sandrine Marty

Un nouveau slogan pour faire oublier un couac. Après les attestations polémiques dans les territoires confinés, les exceptions à la liste des commerces priés de fermer et les polémiques autour du vaccin AstraZenaca, le gouvernement était prié de clarifier le message et de ne pas se mettre à dos les Français avant la vaccination de masse. Les ministres sont donc sommés de monter au créneau pour tout remettre d'équerre avec un le slogan qui sera : "Dedans avec les miens, dehors en citoyen".

"On a merdé"

Un vaccin suspendu pour rien, un confinement qui n'en est pas un, et des attestations à la poubelle : "Ça sera difficile de faire pire que la semaine dernière", reconnaît un poids lourd du gouvernement. Personne n'accuse personne, "on a merdé collectivement", ajoute un proche du Premier ministre.

Opération rattrapage : Jean Castex a bousculé son agenda et organisé dès lundi soir une réunion en visioconférence avec l'ensemble du gouvernement. 

Après les tâtonnements du week-end, l'exécutif a tranché sur le mot d'ordre : "Dedans avec les miens, dehors en citoyen". Et un rappel des consignes : à l'intérieur, "je ne reçois pas chez moi, je ne vais pas chez les autres, je télétravaille". Et des règles à l'extérieur : "je peux retrouver des amis, mais à 6 maximum, en évitant de boire ou manger si je ne suis pas seul."

Une campagne va débuter sur les réseaux sociaux et les ministres sont priés de faire la pédagogie nécessaire dans les 16 départements concernés. En sachant, reconnaît un conseiller, que tout ça est surtout une gestion du temps, et de la lassitude des Français.

Car la seule solution, le seul horizon, c'est le vaccin et c'est ce que va marteler le Président, en déplacement à Valenciennes ce mardi, dans un gymnase transformé en centre de vaccination. Un "Vaccinodrome" comme ceux annoncés par Olivier Véran, sans donner encore de date précise précise. Le ministre de la Santé a évoqué "au moins un par département" qui s'ajouteraient à la vaccination dans les hôpitaux, chez son médecin et dans les pharmacies. 

Dedans avec les miens : 

  • je ne reçois pas chez moi ;
  • je ne me rends pas chez les autres ; 
  • je télétravaille sauf impossibilité ;
  • j’aère régulièrement mon logement ; 
  • je ne sors plus après 19h, sauf pour mon travail ou une urgence, et avec une attestation. 

Dehors en citoyen : 

  • je peux sortir jusqu’à 19h pour des motifs autorisés : travailler, me promener, faire des courses, accompagner mes enfants à l’école, sortir mon animal de compagnie ou encore aller chez le médecin ;
  • au-delà de 10 kilomètres, je dois avoir une attestation justifiant le motif de mon déplacement ;
  • je porte le masque et je respecte les distances 
  • je peux retrouver des amis dehors, mais à 6 maximum et en respectant les gestes barrières 
  • j’évite de manger ou de boire si je ne suis pas seul ou si je ne suis pas avec les personnes de mon foyer ;
  • je ne quitte pas la région ou mon département sauf motif impérieux ou professionnel, justifié par attestation.
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix