Hollande au défilé du 14 juillet
Hollande au défilé du 14 juillet © MaxPPP

Défilé traditionnel sur les Champs-Elysées, placé ce matin sous le signe des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, en présence de délégations des 70 pays ayant participé au conflit.

250 jeunes gens venus de ces pays ont participé à une chorégraphie, cloturant le défilé par un lâcher de colombes. Auparavant, la patrouille de France avait donné dans les airs, le coup d'envoi d'un défilé qui a rassemblé 3752 participants, 241 chevaux et 76 chiens.

Grogne chez les gradés

Selon l'expression officielle, c'est "une armée puissante et moderne" qui a eu l'occasion de faire la démonstration de ses capacités, même si les perspectives budgétaires inquiétent un certain nombre d'officiers généraux. Dans un entretien accordé au Figaro, le général Pierre de Villiers, Chef d'état-major des armées, affirme notamment :

On ne peut pas faire mieux avec moins, compte-tenu de toutes les réformes que nous venons de vivre ces 20 dernières années

La loi de programmation militaire prévoit 34 000 suppressions de postes d'ici 2019.

Quoiqu'il en soit, le défilé parisien a rassemblé plusieurs milliers de spectateurs enthousiastes qui n'auraient donné leur place pour rien au monde.

Le reportage de Fiona Moghaddam dans la foule des Champs-Elysées

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.