Les Français élisent leurs conseillers départementaux
Les Français élisent leurs conseillers départementaux © Maxppp / Jean-François Frey

De 8h à 18h ce dimanche, une partie des Français éliront pour la première fois leurs conseillers départementaux. On a beaucoup parlé des enjeux politiques de ce scrutin, mais il est aussi historique : c'est le premier à respecter strictement la parité.

Le scrutin ne passionne pas forcément les Français, et pourtant... Pour la première fois, il y aura autant d'hommes et de femmes sur les bancs des futurs hémicycles départementaux. Une révolution car les conseils généraux font figure de derniers bastions du pouvoir masculin.

Le scrutin est désormais binominal majoritaire à deux tours. Cela signifie que les électeurs votent non pas pour une mais pour deux personnes en même temps : un homme et une femme. Il y aura donc une stricte parité dans les nouvelles assemblées.

L'assemblée la plus machiste de la République

Aujourd'hui, seuls 18% des élus en conseil général sont des femmes : c'est l'assemblée la plus machiste de notre République. Loin, très loin des conseils régionaux où la parité est quasiment respectéen sauf pour les présidences. Sur les 22 régions, il n'y en a qu'une seule qui est dirigée par une femme.Un vrai plafond de verre que l'on retrouve également dans les départements. Aujourd'hui, elles ne sont que six à présider un conseil général, sur les 101 départements français. Et rien ne garantit qu'elles soient beaucoup plus nombreuses après cette élection. Car si la loi impose une stricte parité pour féminiser le conseil départemental, elle ne dit rien sur le partage des postes à responsabilités.

C'est donc aux partis d'en décider... Et encore une fois, la plupart des présidences risquent bien d'être monopolisées par les hommes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.