Manuel Valls, dans son fief, avec un frondeur, Nicolas Sarkozy avec la droite sulfureuse... À cinq jours du premier tour des élections départementales, chacun a défendu ses plate-bandes.

La gauche est uni, en apparence

En meeting hier soir à Evry, tout le monde était là : le patron du PS, Cambadélis, celle d'Europe Écologie les Verts Emmanuelle Cosse et bien sûr, le local de l'étape, Manuel Valls. Le Premier ministre, pas franchement l'ami des frondeurs, est pourtant venu soutenir Jérôme Guedj, l'ancien député frondeur, président sortant du Conseil général de l'Essonne.Tout est bon pour tenter de garder le département à gauche. Le reportage de François Desplans.

Sarkozy aux côtés de Georges Tron et de Serge Dassault

L'ancien président - qui était à Palaiseau - n'a pas pu s'empêcher d'ironiser sur le meeting organisé par le Premier ministre. En tout cas, Nicolas Sarkozy a été beaucoup moins disert sur la présence "gênante" de Georges Tron, à son meeting à lui.

Carine Bécard a assisté au meeting

Départementales : les élections depuis 1998
Départementales : les élections depuis 1998 © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.