Elections départementales : plus de monde que prévu.
Elections départementales : plus de monde que prévu. © PhotoPQR/Ouest France

Environ un électeur sur deux a boudé les urnes dimanche lors du premier tour des départementales, mais l'abstention, l'un des enjeux du scrutin, est moindre qu'aux cantonales de 2011.

Dans l'ensemble de la journée, l'abstention devrait atteindre en métropole 49,4% selon notre partenaire Ipsos/Sopra Steria. Un niveau nettement inférieur au taux constaté par le ministère de l'Intérieur au premier tour des cantonales de 2011 (55,68%) ou des européennes de 2014, mais très supérieur à celui des cantonales de 2008 (35,13%).

► ► ► CONSULTER | Les résultats canton par canton

Si Manuel Valls s'est réjoui, peu après 20h, que "les Français aient voté plus que prévu", il a regretté que "trop de Français aient encore fait le choix de ne pas se rendre aux urnes" et souligné que "notre premier défi est toujours là : mobiliser les électeurs, leur redonner confiance".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La grande majorité des départements ont connu davantage de votants, avec parfois une participation bondissant de 20 points à 17 heures comparé au premier tour de 2011, comme dans l'Yonne et la Moselle, ou de dix points, comme dans le Pas-de-Calais, la Marne, le Bas-Rhin, l'Allier, la Loire-Atlantique ou encore dans les Pyrénées-Orientales et les Alpes-Maritimes.

Lanterne rouge de la participation, malgré du mieux, la Seine-Saint-Denis, derrière plusieurs autres départements d'Ile-de-France, comme les Hauts-de-Seine, les Yvelines, l'Essonne (35,93%).

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Les départementales, ce scrutin historique qui n'en a pas l'air

Environ 43 millions de Français étaient appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour des (premières) élections départementales. Chacun devaient voter pour un duo de candidats (un homme et une femme) futurs conseillers départementaux de leurs cantons.

À 17 heures, 42,98 % des électeurs avaient voté. C'est un peu plus qu'en 2011 (36,38 %). Les bureaux de vote ferment à 18h en métropole.