l'ump contre un éventuel report des élections régionales et départementales
l'ump contre un éventuel report des élections régionales et départementales © reuters

Le dernier délai pour déposer les candidatures expire aujourd'hui. Le FN montre ses muscles mais peine à réunir suffisamment de candidats. De leur côté, les socialistes se préparent déjà à une lourde défaite. Analyse.

Le Front National compte sur les départementales pour prouver son enracinement.

Le parti de Marine Le Pen espère décrocher plusieurs dizains de cantons le mois prochain, et même rafler quelques départements.

Les précisions de Nasser Madji :

Le parti de Marine Le Pen n'est finalement pas parvenu à mobiliser autant de candidats qu'il le souhaitait mais sa présence sera massive : 1600 binômes soit 3200 candidatures devraient être officialisées aujourd'hui.

Le FN pourrait remporter des départements

Car le Front National qui avait réalisé en moyenne 15 % en 2011 a cette fois beaucoup plus de prétentions. En se basant sur les résultats des européennes le FN assure même qu'il peut remporter des départements. Ses scores en effet seront à coup sûr très élevés dans le Var, le Gard, le Vaucluse et les 3 départements de Picardie.

Aujourd'hui le FN n'a que 2 conseillers généraux mais la majorité de ses 1600 conseillers municipaux seront engagés dans ce scrutin départemental. L'occasion encore une fois d'accroitre la notablisation des élus FN .

Moral en berne dans le camp socialiste

Lorsque vous évoquez avec les socialistes les élections départementales, les mots qui reviennent le plus souvent sont au mieux pour les optimistes « débâcle » au pire pour les plus pessimistes « carnage ».

L'analyse de Stéphane Leneuf :

Dans 300 cantons, c'est à dire dans 1/6 des cantons, les socialistes pourraient ne pas passer le premier tour. Pour certains cela pourrait même se produire dans 500 cantons.

Sur 61 départements que gère actuellement la gauche, les plus optimistes espèrent en conserver entre 30 et 35. D’autres évoquent seulement 13 à 15. Dans certains départements la disparition pure et simple de conseillers socialiste reste même une hypothèse crédible.

La gauche part avec un énorme handicap : la division

Les verts ne sont alliés avec le PS que dans 20% des cantons. Aucun accord national n’a été scellé avec les communistes. Une division qui pourrait se payer cash au soir du premier tour, car avec un seuil de qualification placé à 12,5% des inscrits, les triangulaires seraient donc rares.

Les élections départementales se dérouleront pour le premier tour le 22 mars et pour le second tour le 29 mars. Les socialistes se sont déjà fait à l’idée d’une lourde défaite . Stéphane Leneuf .

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.