[scald=19807:sdl_editor_representation]LONDRES (Reuters) - Un lot de graines de fenugrec en provenance d'Egypte est considéré comme l'origine la plus probable des intoxications dues à la bactérie E. coli apparues en Allemagne et en France, rapportent des enquêteurs européens.

"L'analyse des informations sur les épidémies en France et en Allemagne mène à la conclusion qu'un lot importé de graines de fenugrec utilisées pour faire germer les graines importées d'Egypte par un importateur allemand est le lien le plus probable", dit l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans un communiqué émis mardi.

"D'autres lots de fenugrec importés d'Egypte de 2009 à 2011 pourrait être impliqués", ajoute-t-elle.

L'EFSA exhorte la Commission européenne à déployer "tous les efforts" pour éviter de nouvelles contaminations et recommande aux consommateurs de ne pas manger de germes ou de graines germées sans les avoir fait cuire auparavant.

Plus de 4.100 personnes en Europe et en Amérique du Nord ont été contaminées lors des deux vagues d'épidémie d'E. coli observées successivement dans le nord de l'Allemagne et en France autour de Bordeaux.

La quasi-majorité des personnes infectées par la première vague d'épidémie se trouvent en Allemagne ou y ont séjourné. L'infection a fait 49 morts, dont un en Suède.

Kate Kelland, Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.