Neuf jours après le vote, des milliers de Britanniques ont défilé à Londres pour dire leur opposition à la sortie Royaume-Uni de l'UE.

Des manifestants dans les rues de Londres contre le Brexit
Des manifestants dans les rues de Londres contre le Brexit © Maxppp / pol

Pendant que les candidats à la succession du Premier ministre David Cameron se préparent, une partie des Britanniques continuent à protester contre le Brexit. Samedi, un long cortège a marché en direction du parlement, dans le centre de Londres.

"Nous t'aimons, l'UE"

Dans la foule, des dizaines de drapeaux européens coloraient et des pancartes "Breverse", l'annulation du Brexit, "Le Brexit c'est des conneries" ou encore "Bregret", contraction de "Brexit" et "regret". "Nous t'aimons, l'UE", scandaient aussi des participants. "Je veux rester dans l'Union européenne. Nous pouvons faire quelque chose tant que l'article 50 n'est pas activé", expliqué un manifestant, en référence à l'article du traité de Lisbonne qui permet de déclencher le processus de sortie de l'UE.

"Cette décision a été prise", François Hollande

Les deux principaux prétendants à la succession du Premier ministre conservateur David Cameron, les ministres Theresa May (Intérieur) et Michael Gove (Justice), ont annoncé qu'ils ne déclencheraient pas la procédure du Brexit avant fin 2016. Cette nouvelle exaspère le Président français François Hollande qui expliquait vendredi que cette décision, "a été prise" et "elle ne peut pas être reportée ou elle ne peut pas être annulée", D’autres dirigeants européens appellent également à l'activation la plus rapide possible de l'article 50 pour mettre fin à l'incertitude. La reine Elizabeth II a ouvert samedi matin la 5e session du parlement écossais sans faire aucune référence au Brexit.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.