[scald=63695:sdl_editor_representation]AMMAN (Reuters) - Des foules armées de bâtons et de couteaux ont attaqué l'ambassade d'Arabie saoudite à Damas et les consulats français et turcs à Lattaquié samedi à la suite de la suspension de la Syrie par la Ligue arabe, rapportent des habitants.

Plusieurs centaines d'hommes scandant des slogans favorables au président Bachar al Assad ont frappé un garde et pénétré dans l'ambassade saoudienne à Abou Roummaneh, dans l'un des quartiers les plus surveillés de la capitale, à quelques pâtés de maison de la présidence.

"Nous sacrifions notre sang et notre âme pour toi, Bachar", criait la foule, selon ces témoignages d'habitants.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué qu'un groupe de manifestants "s'étaient réunis à l'extérieur de l'ambassade en lançant des pierres sur le bâtiment, avant de l'envahir".

Ce communiqué, relayé par l'Agence de presse saoudienne (SPA), précise que les forces de sécurité syriennes "n'ont pas pris de mesures pour les empêcher de mettre l'ambassade à sac", et que les manifestants ont pu rester longtemps à l'intérieur avant que la police leur ordonne finalement de quitter les lieux.

"Le Royaume d'Arabie Saoudite condamne fermement cet incident et considère les autorités syriennes comme responsables de la sécurité et de la protection des intérêts et citoyens saoudiens en Syrie."

Riyad a rappelé en août dernier son ambassadeur à Damas, quand le roi Abdallah a réclamé la fin de la répression des manifestations contre le régime, qui a fait plus de 3.500 morts depuis la mi-mars selon la dernière estimation communiquée mardi par le Haut commissariat aux droits de l'homme des Nations unies.

Des attaques similaires se sont produites à Lattaquié, à 330 km au nord de Damas, sur la côte méditerranéenne, contre les consulats de France et de Turquie.

Un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a indiqué que la France ne disposait que d'un consulat honoraire à Lattaquié, et ne pas avoir connaissance d'une attaque contre ce site.

Selon ce porte-parole, l'ambassadeur français en Syrie a déclaré samedi soir ne pas avoir connaissance d'une attaque contre des intérêts français, diplomatiques ou autres, en Syrie.

Une source diplomatique à Damas a confirmé ces attaques qui ont eu lieu quelques heures après la décision de la Ligue arabe.

"Ils ont assez endommagé l'ambassade saoudienne. Nous n'avons pas encore un point complet de la situation à Lattaquié, mais les attaques semblent avoir été très violentes", a déclaré ce diplomate de haut rang.

Déjouant les attentes, la Ligue arabe, dont les ministres des Affaires étrangères tenaient réunion au Caire samedi, a suspendu la Syrie et demandé à l'armée syrienne de cesser de tuer des civils.

L'organisation panarabe a décidé en outre d'imposer des sanctions économiques et politiques contre le régime du président Bachar al Assad et demandé à ses membres de retirer leurs ambassadeurs en poste à Damas.

Khaled Yacoub Oweis; Jean-Stéphane Brosse et Gregory Schwartz pour le service français

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.