Le Premier ministre Édouard Philippe a entamé en Martinique une tournée de trois jours aux Antilles, consacrée principalement à la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthelemy ravagées par le cyclone Irma il y a deux mois.

Édouard Philippe s'attend à mener une discussion sur la reconstruction immobilière de la partie française de Saint-Martin dévastée par le passage de l'ouragan Irma
Édouard Philippe s'attend à mener une discussion sur la reconstruction immobilière de la partie française de Saint-Martin dévastée par le passage de l'ouragan Irma © AFP / Lionel CHAMOISEAU

C’est à Fort-de-France que Édouard Philippe a choisi de démarrer cette visite : accompagné de cinq membres de gouvernement, dont les ministres Annick Girardin (Outre-mer) et Jean-Michel Blanquer (Education), le locataire de Matignon a voulu profiter de l'étape martiniquaise, samedi, pour rendre hommage aux forces de secours déployées depuis l'île vers Saint-Martin et mettre en avant la jeunesse dans ce territoire en proie à un rapide vieillissement démographique. 

Après une visite sur la tombe d'Aimé Césaire, icône littéraire et politique de la Martinique, Edouard Philippe est allé à la rencontre aux quelque 1.000 jeunes engagés volontaires martiniquais du Régiment du service militaire adapté (RSMA), une spécificité ultramarine qui avaient été déployée, en partie, à Saint-Martin dans le cadre des opérations de secours et déblaiement qui ont suivi le surpuissant ouragan Irma (11 morts, plus de 3,5 milliards d'euros de dégâts, selon la collectivité). 

Ce lundi, Édouard Philippe a surtout l’intention de se rendre à  Saint-Martin et Saint-Barthelemy, les deux îles plus touchées par l’ouragan Irma en septembre dernier. Symboliquement, la visite du Premier ministre intervient ainsi le jour où ces deux îles peuvent enfin faire leur rentrée scolaire.

►Plus de 7000 enfants s'apprêtent à faire leur rentrée scolaire, décalée, sur l'île de Saint-Martin : le reportage, sur l'île, de notre envoyé spécial Matthieu Mondoloni :

Tous les élèves vont pouvoir reprendre le chemin des classes, même si cinq établissements restent impraticables, qu’un début de polémique portent sur l’absence de professeurs et qu'un système de rotations matin/après-midi des élèves a dû être mis en place dans certaines écoles. 

Une reconstruction sous surveillance

Édouard Philippe s'attend à mener une discussion plus serrée sur la reconstruction immobilière de la partie française de Saint-Martin. 

L'ouragan Irma a dévasté de nombreuses habitations qui avaient été construites sans permis et l'exécutif veut en profiter pour éviter de laisser reconstruire ce qui pourrait être détruit par un prochain ouragan. 

Quant au secteur hôtelier, l'objectif est d'être prêt à accueillir les touristes pour la prochaine saison, à partir de novembre 2018.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.