palmares de l'adhésion
palmares de l'adhésion © odoxa

François Hollande et Nicolas Sarkozy continuent à voir leur cote de popularité chuter. C'est ce que révèle notre baromètre mensuel Odoxa, pour France Inter, l'Express et la Presse régionale.

Le Chef de l'Etat plonge de 5 points au mois de janvier. Les Français sont 22% seulement, à considérer qu'il est un bon président. Même sort ou presque pour son prédécesseur. Nicolas Sarkozy n'est soutenu aujourd'hui que par 21% des personnes interrogées.

Pourquoi dévissent-ils autant et au même moment ? Gaël Sliman, le président de l'Institut Odoxa avec Carine Bécard

Comme en décembre dernier, Alain Juppé devance nettement Nicolas Sarkozy en termes de popularité (+ 1 point pour le maire de Bordeaux), y compris auprès des sympathisants de droite (20 points d’écart). En termes de rejet, la situation est inversée et Alain Juppé est dernier alors Nicolas Sarkozy (+ 3 points) se retrouve 1er ex-aequo avec Marine Le Pen.

Emmanuel Macron est la seule personnalité politique à progresser très nettement ce mois-ci (+ 5 points). Avec 38% de cote d’adhésion, il se place juste après Alain Juppé. Selon Odoxa, cette embellie est due aux polémiques que ces petites phrases déclenchent régulièrement.

FN, "ni meilleur ni pire" que les autres partis

Notre baromètre mensuel s’est également intéressé à la dédiabolisation du Front national. Réussie si l’on croit Odoxa qui relève "une normalisation dans la médiocrité" puisque les Français interrogés considèrent qu’au niveau local le FN gère "ni mieux ni moins bien" les villes qu’il a conquises. Même jugement concernant la politique économique du Front National. Elle ne serait, selon cette enquête, ni meilleure ni pire que celle des autres partis…

Gestion des communes
Gestion des communes © odoxa

Economie
Economie © Odoxa

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.