pour françois fillon, une dissolution de l’assemblée est "plausible" mais pas souhaitable
pour françois fillon, une dissolution de l’assemblée est "plausible" mais pas souhaitable © reuters

Après les sénateurs, les députés vont eux aussi à partir de ce mercredi se pencher sur les filières djihadistes qui attirent de nombreux français. Une 2ème commission d'enquête parlementaire pour comprendre et tenter de répondre au phénomène.

Deux jours après le démantellement d'une nouvelle filière djihadiste dans plusieurs régions françaises, une deuxième commission parlementaire voit le jour ce mercredi. Comme les sénateurs qui se penchent sur le sujet depuis plusieurs semaines, les députés vont eux aussi plancher sur ce phénomène de plus en plus inquiétant.

Guillaume Larrivé, député UMP, auteur d'un récent rapport sur l'islamisme radical livre les trois urgences sur lesquelles la commission mise en place par l'Assemblée doit se pencher

55 sec

Les 3 objectifs selon Guillaume Larrivé, député UMP

Ils vont pour cela avoir six mois. Six mois de consultations pour comprendre et essayer de trouver des solutions aux tentations djihadistes de ces jeunes français, dont on peut craindre ensuite le retour.

Menace maximale

Alors même que le tout nouveau texte antiterroriste vient d'entrer en vigueur, il s'agit selon Eric Ciotti, le député des Alpes-Maritimes qui présidera cette commission, de mieux répondre à la menace. Il explique :

1 132 djihadistes français sont concernés. La menace est maximale. Il faut des protections encore améliorées.

Les membres de la commission se rendront notamment aux Pays-Bas ou au Danemark, qui ont mis en place des procèdures d'accompagnement à l'occasion du retour des djihadistes dans leurs pays d'origine. Le rapporteur de la commission, le député socialiste des Bouches-du-Rhone espère ainsi apporter "un éclairage général et complet".

Travail complémentaire

Des députés à l'ouvrage alors que les sénateurs planchent dans le même temps sur exactement le même sujet. Plutôt etonnant. "On essaiera d'être complèmentaires" répond Nathalie Goulet qui préside pour l'UDI la commission d'enquête parlementaire au sénat qui rendra ses conclusions en février prochain.

Les précisons de Nasser Madji

55 sec

Les 3 objectifs selon Guillaume Larrivé, député UMP

► ► ► VIDEO | Eric Ciotti "Le rôle de cette commission sera de protéger notre société"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.