La station de métro d'Oullins
La station de métro d'Oullins © MaxPPP / Pierre Augros

Tramway, bus ou métro : plus de 100 projets de transport risquent de ne pas voir le jour en France faute d'application de l'écotaxe qui devait permettre de les financer en partie, comme le révèle France Info.

L'appel national à projet lancé par le ministère des Transports l'an dernier a recueilli plus d'une centaine de demandes,120 projets qui portent principalement sur l'extension ou la création de lignes de transport. Avant sa suspension faute de "consensus" selon le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, l'écotaxe devait permettre de financer tous ces projets à hauteur de 450 millions d'euros.

Les fonds issus de l'écotaxe devaient permettre "d'amorcer la pompe et même parfois juqu'à financer 20 % d'un projet", selon Anne-Laure Barral journaliste à France Info.

Le papier d'Anne-Laure Brunel :

Les interrogations sur le devenir de ces projets de transport n'est pas récent. Le 15 janvier dernier, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve expliquait que l'abandon de l'écotaxe poids lourds entraînerait de "revoir un certain nombre de priorités (...) en matière de politique de transports".

Alors que des élus sont prêts à attendre l'après-municipales pour relancer le gouvernement sur ces financements, 13 élus d'Europe écologie les verts ont demandé le 15 février dernier "que l’État tienne ses engagements pour la priorité aux transports durables".

La liste des projets de transports dont le financement dépend en partie des revenus issus de l'écotaxe :

Les projets de transport suspendus au sort de l'écotaxe publié par m.mondoloni

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.