C'était une question de temps : le remaniement gouvernemental est désormais véritablement enclenché. Le Premier ministre a présenté la démission de son gouvernement au président de la République ce vendredi.

Edouard Philippe lors de son arrivée à l'Elysée, le 2 juillet.
Edouard Philippe lors de son arrivée à l'Elysée, le 2 juillet. © Maxppp / IAN LANGSDON/EPA/Newscom

"Édouard Philippe a remis ce jour (vendredi) la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée", voilà la première phrase du communiqué publié ce vendredi matin par l'Élysée. "Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement." Le dernier conseil des ministres du gouvernement actuel, qui devait se tenir aujourd'hui est annulé.

Toujours avec Édouard Philippe ?

Qui sera chargé de former la nouvelle équipe ? Même si Édouard Philippe a présenté la démission du gouvernement, rien n'empêche Emmanuel Macron de lui confier la mission de former le prochain. Mais dans une interview à la presse régionale publiée ce matin, le président de la République s'est montré assez flou quant à l'avenir de son Premier ministre. Emmanuel Macron a même fait retirer une phrase avant la version finale de l'interview, qui laissait penser qu'il accordait toujours sa pleine confiance à Édouard Philippe. Enfin, un communiquée de l’Élysée évoque "un nouveau Premier ministre nommé dans les prochaines heures".

Autre point qui peut poser question, le cumul des fonctions de ministre et de maire. En se lançant dans la course à la mairie du Havre, Édouard Philippe avait affirmé que s'il restait à Matignon, il renoncerait à son fauteuil de maire en cas d'élection. Et le Premier ministre qui a été largement réélu dans sa ville normande lors du second tour, avec 58,83% des suffrages, pourrait donc préférer Le Havre à Matignon.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.