Assises nationales du rassemblement des ecologistes au palais des congres en 2010
Assises nationales du rassemblement des ecologistes au palais des congres en 2010 © IP3 PRESS/MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

Les écologistes tiennent leur congrès annuel à Caen dans le Calvados. Ils doivent désigner leurs nouveaux dirigeants. La motion d'Emmanuelle Cosse, soutenue par Cécile Duflot pourrait l'emporter si elle arrive à rassembler.

C'est la motion "pour un cap écologiste" soutenue par les principaux dirigeants der Verts, Cécile Duflot, Pascal Canfin et les chefs des écologistes dans les deux assemblées qui est arrivée en tête mi-novembre lors du vote des militants. Avec moins de 40%, la motion d'Emmanuelle Coste doit négocier avec les autres motions : "La motion participative" (LMP) d'Yves Cochet et Alain Lipietz, "Là où vit l'écologie" (LOVE) d'Eva Joly ou encore "Via écologica ! s'ouvrir à la société, partager l'écologie".

Alain Lipietz et Yves Cochet, arrivés deuxième avec un peu plus de 20% le 16 novembre sont très critiques à l'égard de la participation des écologistes au gouvernement. Plus critique encore que "la motion participative", la motion "Via écologica !" dont le leader Christophe Rossignol considère que la parti est un "bateau ivre".

Les enjeux du congrès, Stéphane Leneuf

Verts pâles

Les écologistes chutent avec la popularité de François Hollande. Pendant deux jours, la question de la particpation au gouvernement va être reposée.

Autre faiblesse du parti, le départ de leaders charismatiques : Daniel Cohn-Bendit ou Noël Mamère qui avait dénoncé la "firme" à la tête du parti. En début de semaine, c'est Dominique Voynet qui a décidé de ne pas se réprésenter à Montreuil, la seule ville de plus de 100 000 habitants dirigée par les écologistes.

La nouvelle direction aura pour mission de faire l'unité pour préparer au mieux les élections municipales et européennes de 2014.

Les motions EELV
Les motions EELV © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.