Le président de la République a attendu que l'incendie soit fixé pour prendre la parole aux cotés de la Maire de Paris, du Premier ministre et de Mgr Aupetit, l'archevêque de Paris. "Le pire a été évité même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée" a déclaré Emmanuel Macron.

Le "pire a été évité" a estimé lundi soir Emmanuel Macron après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris
Le "pire a été évité" a estimé lundi soir Emmanuel Macron après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris © AFP / Philippe WOJAZER

Le Président a commencé par remercier les sapeurs-pompiers : "Près de 500 se battent depuis plusieurs heures contre les flammes avec un courage extrême, un grand professionnalisme et beaucoup de détermination." À eux vont "les remerciements de la Nation".

"Ce qu'il s'est passé ce soir à Paris et dans cette cathédrale, est un terrible drame. Mais "le pire a été évité" a souligné Emmanuel Macron qui a annoncé qu'une "souscription sera lancée dès demain et bien au delà de nos frontières. Nous ferons appels aux plus grands talents".

Cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble.

"Et c’est sans doute une part du destin français. [..] Nous rebâtirons Notre-Dame, parce que c'est ce que les Français attendent. Parce que c'est ce que notre histoire mérite." 

Le Président qui s'exprimait aux cotés de Mgr Aupetit, l'archevêque de Paris, a voulu avoir une "pensée pour les catholiques de France et à travers le monde, en particulier en cette semaine sainte".

Mais au delà de la religion, Emmanuel Macron a souligné le symbole que représente la cathédrale Notre-Dame, pour les Parisiens et pour tous les Français : "C'est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments, nos épidémies, nos guerres, nos libérations, c'est l'épicentre de notre vie", a souligné le chef de l'Etat. "C'est tant de livres, de peintures. C'est une cathédrale qui est celle de toutes les Françaises, et de tous les Français, même ceux qui n'y sont jamais venus", a déclaré Emmanuel Macron.  

Cette histoire c'est la nôtre, alors elle brûle et je sais cette tristesse, ce tremblement intérieur ressenti par tant de nos concitoyens.

"Mais ce soir je veux aussi avoir un mot d'espérance, a conclu le chef de l'État. C'est la fierté que nous devons avoir, [...] fierté parce que cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l'édifier et, à travers les siècles, la faire grandir et l'améliorer", a-t-il ajouté. "Cette cathédrale, a poursuivi Emmanuel Macron, nous la rebâtirons tous ensemble". 

Aller plus loin  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.