En un an, Emmanuel Macron est passé du statut de ministre de l'Économie à celui de leader d'En marche ! avant de devenir président de la République. Tout cela à moins de 40 ans.

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, en février 2016 à Saint-Nazaire
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, en février 2016 à Saint-Nazaire © Reuters / Stéphane Mahe

Énarque, inspecteur général des Finances, banquier à la banque d'affaires Rothschild, Secrétaire général adjoint de la présidence de la République sous la présidence de François Hollande (2012-2014), Emmanuel Macron est nommé le 26 août 2014, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d'Arnaud Montebourg. En un an, il quitte son costume de ministre pour enfiler celui de candidat de son propre mouvement, avant de devenir le huitième président de la Ve République, le plus jeune de l'Histoire, en obtenant plus de 65,8% des voix face à la candidate d'extrême droite (environ 34,2%).

Création du Mouvement En Marche !

Emmanuel Macron crée En Marche ! le 6 avril 2016 à Amiens, ville de naissance d'Emmanuel Macron. Le nom du mouvement reprend ses initiales. Avec cette initiative, Emmanuel Macron assume pour la première fois son ambition de se présenter à une élection présidentielle.

►ÉCOUTER | "J'ai mis du temps, mais j'ai réfléchi, et j'ai décidé qu'on allait créer un mouvement politique" : depuis le 6 avril 2016, un an dans le parcours d'Emmanuel Macron, le reportage de Géraldine Hallot

Des réactions mitigées

François Fillon déclarait en novembre 2016 :

La candidature d'Emmanuel Macron n'aura pas de conséquences

Le candidat Les Républicains a depuis été battu au premier tour de la présidentielle par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Pour François Bayrou, Macron n'était qu'un hologramme :

C'est un hologramme. Peut-être dans quinze ans, quand il aura vécu ce qu'il doit (vivre), Macron sera prêt, mais pour l'instant il n'y a rien.

Pour Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de gauche, Emmanuel Macron était "le candidat des médias puisqu'il en est à sa 75e une de magazine sans avoir fait une seule proposition"

J'ignore qui est Emmanuel Macron, quelles sont ses orientations, lui-même se définit ni de droite, ni de gauche

Jean-Luc Mélenchon sur France Inter en décembre 2016 s'interroge sur la crédibilité même d'En marche !

Les unes des journaux people

Le couple Emmanuel Macron-Brigitte Trogneux a fait régulièrement la une des magazines people depuis le printemps 2016 :

Cette une de Paris Match en septembre 2016  a provoqué de nombreuses réactions
Cette une de Paris Match en septembre 2016 a provoqué de nombreuses réactions / Source Paris Match

La une de VSD le 1er septembre 2016 :

La une de VSD du 1er au 7 septembre 2016
La une de VSD du 1er au 7 septembre 2016 / Source VSD

Le couple est soupçonné de stratégie politique en posant régulièrement pour la presse people :

Démission du gouvernement Valls

Emmanuel Macron démissionne du gouvernement le 30 août 2016, montrant de plus en plus son souhait de s'émanciper du parti socialiste.

Je suis de gauche. D’ une gauche qui se confronte au réel, qui veut réformer le pays. (…) C’est ma culture, mon origine, mon histoire familiale.

Sur France Inter, il estime en septembre 2016 que la gauche est divisée en deux.

"Il y a aujourd’hui une gauche du réel, qui veut que les choses changent et à laquelle j’adhère, et une gauche statutaire. Aujourd’hui quand j’écoute Mélenchon ou Montebourg, ils ne veulent pas s’allier avec cette gauche du réel. Ils ne veulent même plus aller vers François Hollande qui a voulu allier ces deux gauches".

►ALLER PLUS LOIN | Revoir l'émission Questions politiques sur France Inter du 4 septembre avec Emmanuel Macron

L'annonce de sa candidature

Emmanuel Macron annonce sa candidature à la présidentielle le 16 novembre 2016, avant même que François Hollande annonce son retrait de la course, en décembre.

VOIR | Le clip de campagne d'Emmanuel Macron

Le discours de la porte de Versailles

"Ce que je veux, c'est que vous alliez faire gagner notre projet", a hurlé le candidat Emmanuel Macron en clôture de son meeting parisien, samedi 10 décembre 2016. Ce discours marque la volonté de Macron de porter son projet au plus haut.

Le soutien d'Obama

Emmanuel Macron s'est offert les services de Laurence Haïm, ancienne correspondante à Washington de Canal Plus et I-Télé. La journaliste a été nommée porte parole le 18 janvier 2017. A l'entre-deux tours, elle annonce le soutien que Barack Obama apporte à Emmanuel Macron via Twitter :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.