Le tribunal correctionnel de Paris a accepté l'excuse médicale de Jacques Chirac. Mais cela peut-il être préjudiciable pour les neuf co-prévenus ?

Nathalie Hernandez

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.