En Autriche, les deux candidats à la présidentielle au coude à coude.
En Autriche, les deux candidats à la présidentielle au coude à coude. © MaxPPP

En Autriche les deux candidats au second tour de la présidentielle Norbert Hofer pour l'extrême droite FPÖ, et l'écologiste Alexander Van der Bellen, étaient au coude à coude, dimanche soir.

Après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins, les projections étaient extrêmement serrées. La télévision publique ORF, donne le candidat du FPÖ à 50,1% des voix contre 49,9% à son rival, mais avec une marge d'erreur de 2%.

Les résultats définitifs ne seront communiqués que lundi

Ce n'est qu' une fois décomptés les bulletins des 900.000 électeurs du vote par correspondance, soit plus de 14% du corps électoral, que les érsultats définitifs seront publiés. Un vote par correspondance, d'ordinaire défavorable au FPÖ.

Au sein de l’Union Européenne, une victoire de Hofer, ingénieur aéronautique de 45 ans, constituerait une première puisqu’aucun autre été de l’UE n’a à sa tête de président issu de l’extrême droite.

Le 24 avril, au premier tour, il était arrivé largement en tête du premier tour, avec 35% des suffrages, meilleur score à un scrutin national de son parti.

Une mobilisation inédite autour Van der Bellen

Van der Bellen, ancien professeur d'université de 72 ans et ancien dirigeant des Verts autrichiens, avait quant à lui attiré 21,3% des voix. 6,4 millions d'électeurs étaient appelés à désigner un successeur au social-démocrate Heinz Fischer. Van der Bellen a évoqué ce dimanche une mobilisation inédite autour de sa candidature dans les derniers jours de campagne.

Le Front national a soutenu le candidat du FPÖ

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exprimé sa peur de "voir la droite pure et dure et l'extrême droite" gagner cette élection. En revanche, le Front national (FN) a soutenu le candidat du FPÖ. La démission du chancelier Werner Faymann (SPÖ) avant le second tour, a sons doute avantagé Van der Bellen.

En Autriche, le président est élu pour un mandat de six ans.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.