Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse à Tripoli en Libye.
Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse à Tripoli en Libye. © EPA/MaxPPP

Alors que son parti se déchirait sur la ligne à tenir dans le duel PS-FN du Doubs, Nicolas Sarkozy donnait une conférence très privée et rémunérée à Abou Dhabi, selon l'hebdomadaire Marianne.

Loin du tumulte parisien. Alors que lundi matin, "l'UMP se réveille traumatisée par son élimination dans le Doubs", son président "s'envole vers des cieux plus cléments" et "se rend à Abou Dhabi pour une conférence très privée... et surtout très rémunérée", écrit Marianne, sans préciser le montant.

► ► ► LIRE AUSSI | L'UMP choisit le ni-ni et désavoue Sarkozy

L'ex-chef de l'État répondait à l'invitation du Cheikh Mansour et du fonds souvrain IPIC, précise encore l'hebdomadaire. Aux Emirats arabes unis, il a "consacré son temps à une quinzaine de personnes triées sur le volet" et le matin, "il a aussi été reçu par le prince héritier qui l'a invité au Majlis, le Parlement de l'Emirat".

Ses conférences rémunérées font grincer des dents

L'entourage de Nicolas Sarkozy n'a pas encore réagi, mais un proche du président de l'UMP a confirmé l'information : le bureau politique du parti "était convoqué le mardi, on a respecté le jour de la convocation. (Nicolas Sarkozy) était joignable toute la journée (de lundi), cela n'aurait rien changé aux discussions le lendemain".

Les conférences rémunérées de Nicolas Sarkozy à l'étranger sont parfois critiquées jusque dans les rangs de l'UMP. En décembre, juste après son élection à la tête du parti, il s'était rendu au Qatar pour donner une conférence à l'invitation de la Qatar National Bank, selon Paris Match.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.