[scald=216033:sdl_editor_representation]TUNIS (Reuters) - Ennahda, qui compte le plus grande nombre de députés à l'Assemblée nationale, a proposé le nom du ministre de l'Intérieur sortant, Ali Larayedh, pour diriger le futur gouvernement tunisien, a annoncé vendredi un responsable de cette formation islamiste.

L'information a été confirmée par le président d'Ennahda, Rached Ghannouchi, sur sa page Facebook.

Cette décision fait suite à la décision du Premier ministre sortant, Hamadi Jebali, par ailleurs secrétaire général d'Ennahda, de renoncer à diriger le gouvernement après sa démission présentée mardi.

Hamadi Jebali souhaitait former un "gouvernement de compétences nationales" composé de technocrates, une hypothèse refusée par sa propre formation.

Tarek Amara; Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.