Eric Ciotti
Eric Ciotti © MaxPPP/Vincent Isore/IP3

C'est une première pour un département français. Le conseil départemental des Alpes Maritimes a voté la suppression, dès l'an prochain, de la moitié des RTT et trois jours de congés de ses agents. Une réponse, selon son président, Eric Ciotti, à la baisse des dotations de l'Etat.

Objectif de cette réforme du temps de travail : réaliser cinq millions d'euros d'économies par an. Une mesure adoptée très largement, vendredi, par l'Assemblée dirigée par Eric Ciotti, le député Les Républicains, qui se veut être le pionnier en matière de réforme du temps de travail dans les collectivités.

Eric Ciotti, le député Les Républicains au micro de Violaine Ill

Nous lançons le message de la nécessite de réformer l'organisation du travail dans nos collectivités

Selon le conseil départemental "Un tel renfort est absolument nécessaire pour faire face au choc budgétaire qui nous frappe".

L’élue socialiste Marie-Louise Gourdon rappelle que ces RTT ont été gagnées en travaillant plus :

Les RTT ce n’est pas un cadeau mais du rattrapage du temps de travail. Du coup les employés partiront plus tôt.

"C'est une tribune politique qu'on veut faire payer aux agents"

Thierry Tripodi, est secrétaire général de la CGT au conseil départemental . Selon lui la mesure va compliquer le travail et le service rendu par les fonctionnaires

On va appeler à appliquer la mesure et on verra bien que les services marcheront moins bien si on fait 35h point barre

Une mesure très mal vécue par la majorité du personnel

Les RTT ce n'est pas un cadeau mais une récupération des heures supplémentaires. Donc on partira plus tôt le soir

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.