[scald=113001:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La candidate écologiste à l'élection présidentielle Eva Joly s'est dite convaincue lundi que l'accord conclu entre EELV et le PS pour les prochaines législatives serait respecté en dépit des réserves exprimées récemment par le député socialiste Arnaud Montebourg.

L'accord conclu entre Europe écologie les Verts (EELV) et le PS le 15 novembre dernier prévoit qu'en cas de victoire de François Hollande à la présidentielle, une soixantaine de circonscriptions soient réservées aux écologistes.

Plusieurs membres du PS, à l'image du député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg, jugent cet accord trop généreux pour les écologistes dont la candidate n'est créditée que de 2% à 3% dans les intentions de vote.

"L'accord n'est pas du tout caduc. Nous avons signé un accord et cet accord va être respecté, j'en suis convaincue", a déclaré la candidate écologiste au micro d'Europe 1.

"D'abord, parce que je crois à la parole donnée. Et ensuite parce que le poids des écologistes n'est pas reflété par les sondages aujourd'hui. Je voudrais souligner que les jeux ne sont pas faits. Les Français n'ont pas dit leur dernier mot puisque l'élection, c'est le 22 avril", a-t-elle ajouté.

"On ne peut pas tirer les conclusions comme si la campagne était finie. Elle ne fait que commencer."

Marine Pennetier, édité par Tangi Salaün

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.