[scald=91875:sdl_editor_representation]BEYROUTH (Reuters) - Plusieurs explosions ont secoué vendredi la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, faisant un nombre indéterminé de morts civils et militaires, rapportent la télévision d'Etat syrienne et des militants de l'opposition.

Selon la télévision, "deux explosions terroristes" ont visé une antenne des services de renseignement militaires et une base des forces de sécurité.

Des civils et des militaires ont été tués et blessés, ajoute-t-elle sans donner de chiffre.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui appartient à l'opposition, fait état de trois déflagrations, citant des témoignages d'habitants qui signalent aussi des coups de feu.

Une explosion s'est produite près d'un bâtiment des forces de sécurité, ajoute-t-il.

Un habitant contacté par Reuters a déclaré qu'une zone située autour d'un complexe des renseignements militaires dans le quartier du Nouveau Alep avait été bouclée.

Grand carrefour commercial, Alep a été relativement à l'écart du soulèvement populaire contre le président Bachar al Assad qui dure depuis la mi-mars 2011 et dont la répression a fait des milliers de morts.

Le 23 décembre, deux attentats suicides ont fait au moins 44 morts à Damas, au lendemain de l'arrivée d'une mission d'observateurs de la Ligue arabe. Le 6 janvier, un kamikaze a tué 26 personnes dans la capitale.

Dominic Evans; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.