Au congrès de Toulouse, le Premier ministre a non seulement assumé publiquement sa méthode, il a aussi tapé sur la droite qui l'attaque depuis quelques semaines. Il est notamment revenu sur le plan social chez PSA, évoqué par François Fillon jeudi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.