[scald=24325:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - François Fillon a rendu hommage mercredi à l'oeuvre de Xavier Emmanuelli, qui a démissionné de la présidence du Samu social, et a affirmé que le sort des personnes sans abri était une préoccupation majeure du gouvernement.

Xavier Emmanuelli a annoncé qu'il allait quitter la tête de la structure qu'il a créée en 1993 pour venir en aide aux plus démunis dans la capitale. L'ancien secrétaire d'Etat chargé de l'action humanitaire, âgé de 72 ans, a justifié sa décision par un engagement insuffisant des pouvoirs publics.

François Fillon "tient à lui rendre hommage pour son engagement déterminé au service des plus démunis et à le remercier pour l'action qu'il a menée à la tête du Samu social depuis dix-huit ans", écrit Matignon dans un communiqué.

"Le Premier ministre rappelle que la situation des personnes sans abri constitue une préoccupation permanente du gouvernement et qu'il est, à titre personnel, très attentif aux difficultés rencontrées par ces personnes et à la situation du secteur du logement et de l'hébergement d'urgence", poursuit le texte.

La démission de Xavier Emmanuelli a fait dire à la gauche que le gouvernement ne prenait pas ses responsabilités en matière d'hébergement d'urgence.

Martine Aubry, candidate à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, a estimé qu'il s'agissait d'un "cri d'alarme" et a dénoncé un désengagement "inacceptable" de l'Etat.

François Fillon, dit le communiqué de ses services, rencontrera les associations à la rentrée pour faire le point avec elles sur la préparation de l'hiver et, plus largement, sur les difficultés rencontrées.

Le Premier ministre demande en outre que tous les moyens de l'Etat, en lien avec les collectivités locales, soient mobilisés afin de trouver des réponses appropriées aux difficultés d'hébergement rencontrées par certaines familles ces dernières semaines.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.