Les proches de Flosse n'excluent pas un retour en politique dans 3 ans
Les proches de Flosse n'excluent pas un retour en politique dans 3 ans © maxppp

Jusqu'ici, il semblait indéboulonnable. Mais ce vendredi soir Gaston Flosse, l'homme fort de la Polynésie française depuis 30 ans, a perdu la présidence de la collectivité. La justice a notifié son inéligibilité dans une affaire d'emplois fictifs. Le président de la République a refusé de le gracier.

La Cour de cassation le 23 juillet dernier avait confirmé sa condamnation à quatre ans d'emprisonnement avec sursis, 125.000 euros d'amende et 3 ans d'inéligibilité depuis le haut-commissaire de la République en Polynésie française a attendu le refus de la grâce présidentielle et lui a notifié ce vendredi.

Cette affaire qui impliquée des hommes politiques, des journalistes, ou encore des syndicalistes, avait été jugée à l'automne 2012. Toutes ces personnes étaient soupçonnées d'avoir été payés pour assurer la propagande du parti de Flosse, le Tahoeraa Huiraatira.

Des journalistes, des syndicalistes, des politiques impliqués dans cette affaire

Gaston Flosse, 83 ans, aurait embauché en contrat cabinet des personnes qui avaient travaillé dans un service social, dans des mairies ou une radio. Alors qu'ils étaient pour la plupart, des militants de son parti.

Pour Flosse, ses ennuis avec la justice sont la conséquence de sa brouille avec Nicolas Sarkozy. C'est en effet, sous la présidence de ce dernier, que ses problèmes avec la justice se sont multipliés. Flosse, ami proche de Jacques Chirac, qui l'aurait, selon certains, longtemps protégé. Flosse conserve pour le moment son mandat de sénateur (DVD). Alors que Flosse est inéligible pour trois ans, ses proches n'excluent pas son retour en politique en 2017 pour ses 86 ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.