le fn veut gérer des municipalités
le fn veut gérer des municipalités © reuters

Depuis un jugement du tribunal de Marseille de 1998, la préférence nationale est interdite par la loi. Malgré cela, le Front National semble avoir trouvé une manière de la mettre en place, en cas de victoire aux municipales.

Le Front national est compte conquérir des mairies lors des élections municipales de 2014, mais ne veut pas, officiellement, répéter les "erreurs" commises dans les municipalités dirigées par le Front National comme Vitrolles, Orange ou Toulon.

Selon Marine Le Pen, si la préférence nationale ne figure pas dans son pacte pour les municipales, c’est parce que c'est "illégal" depuis un jugement du tribunal de Marseille qui date de 1998.

A l'époque, le maire de Vitrolles avait instauré une allocation de naissance pour les seuls Français.

Le FN ne semble pas pourtant avoir renoncé à appliquer localement un de ses principes fondamentaux.

Pour ce faire, le Front National imagine de divulguer l'identité des bénéficiaires de logements sociaux et d'utiliser, comme l'explique un cadre FN, "la pression populaire pour imposer nos idées"

Le reportage de Nasser Madji

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.