L'ancien leader du syndicat CFDT, François Chérèque est mort à l'age de 60 ans. Il avait dirigé ce syndicat pendant 10 ans.

François Chérèque a dirigé la CFDT pendant 10 ans.
François Chérèque a dirigé la CFDT pendant 10 ans. © Maxppp / Christophe Morin

François Chérèque est décédé lundi à l'âge de 60 ans, "des suites d'une longue maladie", ont annoncé un proche de la famille et la centrale syndicale dans des communiqués séparés. La famille de François Chérèque a annoncé sa mort ce lundi matin. En juin, ce dernier avait quitté la direction de l'agence du service civique pour raisons de santé.

Auparavant, de 2002 à 2012, Chérèque était nommé à la tête de la CFDT, à la suite de Nicole Notat.

François Chérèque est né le 1er juin 1956 à Nancy en Meurthe-et-Moselle. Cet éducateur spécialisé de formation a dirigé le deuxième syndicat français entre 2002 et 2012. Il avait suspendu ses activités en septembre 2015 pour suivre un traitement de chimiothérapie.

Son père, Jacques Chérèque, était dans les années 80 membre de la direction de la CFDT puis ministre du gouvernement Rocard. François Chérèque se réclamera de la deuxième gauche bien que n'ayant eu sa carte que quelque années au Parti socialiste qui lui rend hommage dans un communiqué.

François Chérèque se dit rocardien et c'est sous l’impulsion de Nicole Notat, une proche de l'ancien Premier ministre qu'il sera proposé au poste de dirigeant de la CFDT en 2002.

Dans la ligne dite "réformiste" de ce syndicat, on se souvient de lui en particulier au moment de la signature des accords de 2003 sur les retraites. Il signe l'accord proposé par Jean-Pierre Raffarin en 2003, un accord qu'il qualifie de "compromis acceptable" s'attirant ainsi les foudres des autres organisations syndicales en particulier du dirigeant de la CGT Bernard Thibault.

La CFDT perdra un certains nombre d'adhérents après la signature de cet accord. Selon la direction du syndicat 20.000 personnes partiront quand les opposants parlent d'une véritable hémorragie.

François Chérèque estimera que cette étape avait permis à la CFDT de ce renouveler, regrettant "la rapidité de cette signature" dans le livre d'Aurore Gorius et Michael Moreau, "La CFDT ou la volonté de signer" paru chez Hachette littérature.

Il restera à la tête de l'organisation jusqu’en 2012 date à laquelle est nommé son successeur Laurent Berger toujours en poste. François Chérèque est ensuite nommé inspecteur général des affaires sociales en 2013. Il sera également nommé président de think-tank Terra Nova qui lui a rendu hommage.

Enfin, en décembre 2013, il succède à Martin Hirsch à la présidence de l’agence civique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.