Avant sa convocation chez les juges, le candidat de la droite présente son programme. François Fillon tente de maintenir à tout prix sa campagne, plombée, sur un terrain politique.

François Fillon a notamment promis un "code de bonne conduite" pour prévenir les conflits d'intérêts au gouvernement
François Fillon a notamment promis un "code de bonne conduite" pour prévenir les conflits d'intérêts au gouvernement © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

Comment relancer une campagne, enlisée dans les affaires, entre une convocation mercredi chez les juges d'instruction et de nouvelles révélations gênantes dans la presse ? François Fillon a décidé de tout miser sur son programme, présenté ce lundi à la presse, dans son QG de campagne.

Après avoir distillé quelques retouches dans son programme (la baisse des charges bénéficiant "d'avantage aux petits salaires", le taux intermédiaire de TVA finalement inchangé), le candidat Les Républicains a aussi réitéré son engagement de former un gouvernement paritaire de 15 ministres qui, a-t-il expliqué, seront congédiés s'ils n'atteignent pas les "objectifs" qui leur seront assignés.

►"Ce qui a un peu changé dans le programme de François Fillon, c'est le ton" : le reportage de Carine Bécard, après la présentation du programme Fillon à son QG de campagne

Code de bonne conduite pour ses ministres

Il a également promis un "code de bonne conduite" pour prévenir les conflits d'intérêts au gouvernement et une démarche pour la "modernisation" du statut des parlementaires "et de celui de leurs collaborateurs", alors qu'il est empêtré depuis plusieurs semaines dans les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et de deux de ses enfants comme collaborateurs parlementaires.

Pourtant ce sont de nouvelles révélations qui ont poussé François Fillon à se justifier, notamment celles faites dans les colonnes du JDD, et qui évoquaient des costumes de luxe offert à François Fillon par un mécène, pour un montant de près de 48.500 euros au total depuis 2012. Une affaire à laquelle le candidat a immédiatement rétorqué :

On a quand même encore le droit de recevoir des cadeaux dans cette société

François Fillon, candidat à la présidentielle, a aussi réaffirmé, lors de la présentation de son programme, son intention de ne briguer qu'un seul mandat présidentiel s'il est élu en mai, sans pour autant vouloir inscrire ce principe dans la Constitution, une proposition déjà faite avant lors de sa campagne pour la primaire de droite.

"J'ai toujours dit que personnellement j'étais dans l'esprit de ne me présenter qu'à un seul mandat, parce que je voulais jeter toutes les forces dans la bataille, permettre le redressement national".

►VOIR | La conférence de presse de François Fillon qui présente son programme :

Cette nouvelle affaire tombe mal pour François Fillon, attendu mercredi chez les juges d'instruction saisi des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants, dont la révélation par Le Canard enchaîné dicte le tempo de sa campagne depuis fin janvier.

►LIRE AUSSI | Affaire Fillon : le parquet national financier ouvre une information judiciaire

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.